Documents  Environnement & Technique | enregistrements trouvés : 572

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

U V

SAP
7, chemin de Gordes
38100 GRENOBLE

0476432864

0476569409


V


ISBN 2-905015-43-8

Les salons POLLUTEC Industrie et ADEME Energies représentent chaque année un moment privilégié pour les professionnels de l'environnement désireux d'accélérer les échanges, tant au niveau des commandes d'équipements et de prestations que pour la diffusion des connaissances scientifiques et technologiques.
L'ouvrage correspondant aux salons de 1999 assure la synthèse des différents aspects novateurs des Eco-Industries, des PME-PMI, des laboratoires, des institutions gouvernementales, et des fédérations professionnelles qui font de l'environnement un secteur de pointe et de développement durable.
Les salons POLLUTEC Industrie et ADEME Energies représentent chaque année un moment privilégié pour les professionnels de l'environnement désireux d'accélérer les échanges, tant au niveau des commandes d'équipements et de prestations que pour la diffusion des connaissances scientifiques et technologiques.
L'ouvrage correspondant aux salons de 1999 assure la synthèse des différents aspects novateurs des Eco-Industries, des PME-PMI, des l...

Energie ; Recherche ; Environnement ; Développement durable ; Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie : ADEME ; Communication de crise ; INSTRUMENT

... Lire [+]

V

- n° 174 - pp.25-26

L'Ifare (Institut franco-allemand de recherche sur l'environnement) a soutenu financièrement l'étude ISAAC (International study of Asthma and Allergies in Children). Les premiers résultats de cette étude montrent que la prévalence de l'asthme (nombre de cas d'une affection à un moment donné pour une population donnée) est actuellement de 10% chez les adolescents agés de 13 à 14 ans et de 6,7% chez les enfants de 6/7 ans. D'après l'auteur de l'article, ces résultats semblent corroborer le fait que depuis plusieurs années la fréquence de l'asthme et la mortalité conséquente à cette maladie augmentent dans de nombreux pays dont la France. M.A MOSER signale en outre la nécessité d'une standardisation des études épidémiologiques afin de pouvoir comparer les résultats. Elle ajoute également que le cas du fossé rhénan constitue une géographie défavorable (conditions météorologiques particulières dues à l'encaissement de la vallée entre les Vosges et la Forêt noire qui canalise les masses d'air). Enfin, l'auteur conclue sur le rôle des asthmatiques comme population sentinelle par rapports à différents facteurs irritants car ils présentent une hyperréactivité bronchique.
L'Ifare (Institut franco-allemand de recherche sur l'environnement) a soutenu financièrement l'étude ISAAC (International study of Asthma and Allergies in Children). Les premiers résultats de cette étude montrent que la prévalence de l'asthme (nombre de cas d'une affection à un moment donné pour une population donnée) est actuellement de 10% chez les adolescents agés de 13 à 14 ans et de 6,7% chez les enfants de 6/7 ans. D'après l'auteur de ...

Enquête ; Etude épidémiologique ; Asthme ; Pollution de l'air ; Alsace

... Lire [+]

V

- n° 174 - p.36-37

La circulaire 290 du 26 avril 1996 a fixé les trois solutions possibles lorsque les travaux sont nécessaires pour neutraliser les effets de l'amiante de flocage ou de calorifugeage. Il s'agit de la fixation des fibres, de l'encoffrement et du désamiantage ou déflocage. Jusque récemment, le désamiantage a presque exclusivement été employé. Il s'agit pourtant d'une solution lourde, coûteuse, et pouvant parfois présenter des risques de pollution de l'environnement. Il impose des équipes très spécialisées, un confinement élaboré, une exécution lente, une élimination onéreuse des déchets soit par enfouissement, soit par vitrification, et enfin une reconstitution du revêtement. s'il se justifie dans le cas de flocages très dégradés, l'encapsulage peut être une solution alternative raisonnable dans bien d'autres cas. L'article présente le principe de l'ensemble de ces techniques de traitement de l'amiante.
La circulaire 290 du 26 avril 1996 a fixé les trois solutions possibles lorsque les travaux sont nécessaires pour neutraliser les effets de l'amiante de flocage ou de calorifugeage. Il s'agit de la fixation des fibres, de l'encoffrement et du désamiantage ou déflocage. Jusque récemment, le désamiantage a presque exclusivement été employé. Il s'agit pourtant d'une solution lourde, coûteuse, et pouvant parfois présenter des risques de pollution de ...

Amiante ; PROCEDE DE TRAITEMENT ; Pollution de l'air

... Lire [+]

V

- n° 175 - pp.21-23

Les dioxines et furanes ont fait leurs trois premières victimes officielles : il s'agit des usines d'incinération de Wasquhal, Sequedin et Halluin, fermées par décision de la Communauté Urbaine de Lille suite aux valeurs particulièrement élevées de dioxines trouvées à proximité chez les producteurs laitiers. Cette mesure constitue un fait sans précédent, dans la mesure où en tant qu'installations anciennes, ces usines n'étaient pas encore soumises à la limitation d'émission de dioxines. En revanche, elles étaient depuis deux ans en infraction avec l'arrêté du 25 janvier 1991 relatifs aux émissions des UIOM, et étaient à ce titre en instance de fermeture. C'est donc l'opinion publique et la crainte d'un impact sanitaire et non la réglementation qui auront vaincu les trois monstres lillois. Ceci constitue un avertissement pour la autres UIOM anciennes, qu'elles soint en règle ou non: le traitement des dioxines est en train de devenir obligatoire dans les faits, et dans un tel cas de figure, la loi ne devrait pas tarder à suivre. L'auteur de l'article se propose de revenir sur les traitements des dioxines et furanes des fumées d'incinération.
Les dioxines et furanes ont fait leurs trois premières victimes officielles : il s'agit des usines d'incinération de Wasquhal, Sequedin et Halluin, fermées par décision de la Communauté Urbaine de Lille suite aux valeurs particulièrement élevées de dioxines trouvées à proximité chez les producteurs laitiers. Cette mesure constitue un fait sans précédent, dans la mesure où en tant qu'installations anciennes, ces usines n'étaient pas encore ...

Incinération ; Intercommunalité ; Dioxine ; EPURATION DES FUMEES ; FURANE ; Pollution de l'air

... Lire [+]

V

- n° 176 - p.27-29

La prise de conscience des conséquences environnementales et sanitaires pouvant découler d'installations de traitement ou de stockage des déchets remonte à l'aube des années 80 aux Etats Unis d'Amérique avec l'affaire de Love Canal. En France, la crise autour de la décharge de Montchanin jouera également un rôle déterminant dans l'émergence des préocupations en matière de relation / santé déchets. La fermeture d'incinérateurs, notamment dans le nord de la France, en est une traduction plus récente. L'auteur de l'article fait l'état des connaissances actuelles sur les risques sanitaires potentiellement liés à la gestion des déchets, décrit la contribution des centres d'enfouissement technique et des unités de compostage à la pollution environnementale. Enfin, il apporte quelques précisions sur le programme national de recherche intulé Santé Déchets.
La prise de conscience des conséquences environnementales et sanitaires pouvant découler d'installations de traitement ou de stockage des déchets remonte à l'aube des années 80 aux Etats Unis d'Amérique avec l'affaire de Love Canal. En France, la crise autour de la décharge de Montchanin jouera également un rôle déterminant dans l'émergence des préocupations en matière de relation / santé déchets. La fermeture d'incinérateurs, notamment dans le ...

Gestion des déchets ; Traitement des déchets ; Santé ; Impact sur l'environnement ; SITE DE STOCKAGE ; Incinération ; COMPOSTAGE

... Lire [+]

V

- n° 178 - pp.25-27

Indispensable à la santé et à l'hygiène de l'homme, l'eau peut aussi être à l'origine de maladies plus ou moins graves. Les risques sanitaires sont souvent divisés en risques à court terme et risques à moyen ou long termes. Parmi les risques à court terme, on retrouve esssentiellement des maladies à transmission hydrique provoquées par des germes pathogènes (bactéries, virus, salmonelles, etc.). Une seule absorption d'eau polluée peut dans ce cas, entraîner la contamination. Dans le cas de pollution accidentelles, des composés chimiques peuvent être également à l'origine d'empoisennement rapide dès lors que leur concentration dans l'eau est importante. Certains composés, tels le nitrate (méthémoglobine), le Fluor (fluorose) ou encore le sulfate de magnésium (eau laxative) perturbent de façon sensible les fonctions vitales et présentent donc un risque à moyen terme pour la santé. Enfin, l'accumulation à long terme de substances toxiques dans l'organisme tel que les métaux lourds, les biocides, ou les hydrocarbures peut être à l'origine de cancer, même si la teneur dans l'eau de l'élément incriminé est faible.
Indispensable à la santé et à l'hygiène de l'homme, l'eau peut aussi être à l'origine de maladies plus ou moins graves. Les risques sanitaires sont souvent divisés en risques à court terme et risques à moyen ou long termes. Parmi les risques à court terme, on retrouve esssentiellement des maladies à transmission hydrique provoquées par des germes pathogènes (bactéries, virus, salmonelles, etc.). Une seule absorption d'eau polluée peut dans ce ...

Pollution de l'eau ; Qualité de l'eau ; Composés chimiques ; Métaux lourds ; Nitrate ; Cancer ; Risque sanitaire

... Lire [+]

V

- n° 178 - pp.28-30

Paradoxalement, alors que la Terre est recouverte d'eau à 71%, les ressources en eau douce sont rares et très inégalement réparties. En 1995, la Banque Mondiale estimait que 80 pays (40% de la population) mondiale souffraient de pénurie d'eau. Une gestion rationnelle des ressources et la prévention des pollutions constituent donc des enjeux prioritaires pour la communauté internationale. Par ailleurs, le secteur de l'eau mobilise des financements très importants, que les budgets publics ne pourront assumer seuls. L'implication des utilisateurs est donc indispensable à la durabilité des politiques de gestion de l'eau. La conférence internationale sur l'eau et le développement durable, qui s'est déroulée à Paris du 19 au 21 mars dernier sous la maîtrise d'oeuvre de l'Office International de l'Eau, a mis l'accent sur trois objectifs majeurs : l'amélioration des connaissances des ressources et des usages de l'eau, le développement d'outils réglementaires et des capacités institutionnelles, la mise en place d'approches plus économiques de l'eau.
Paradoxalement, alors que la Terre est recouverte d'eau à 71%, les ressources en eau douce sont rares et très inégalement réparties. En 1995, la Banque Mondiale estimait que 80 pays (40% de la population) mondiale souffraient de pénurie d'eau. Une gestion rationnelle des ressources et la prévention des pollutions constituent donc des enjeux prioritaires pour la communauté internationale. Par ailleurs, le secteur de l'eau mobilise des f...

PREVENTION DES POLLUTIONS ; Ressources en eau ; Développement durable ; PREVENTION ; POPULATION ; GESTION DE L'EAU

... Lire [+]

V

- n° 178 - pp.35-39

L'utilisation de la technologie de lit fluidisé a rapidement progressé dans le monde entier durant ces vingt dernières années. Elle est aujourd'hui considérée comme une technologie fiable et bien établie, surtout utilisée pour la cogénération municipale ou industrielle. Ses excellentes caractéristiques écologiques (taux ce combustion très élevé, flexibilité en matière de combustibles, émissions faiblement polluantes) sont les raisons majeures de son expansion. En France, les premières unités d'incinération de déchets employant ce type de procédé sont actuellement en cours de mise en service ou seront livrées dans les prochains mois."
L'utilisation de la technologie de lit fluidisé a rapidement progressé dans le monde entier durant ces vingt dernières années. Elle est aujourd'hui considérée comme une technologie fiable et bien établie, surtout utilisée pour la cogénération municipale ou industrielle. Ses excellentes caractéristiques écologiques (taux ce combustion très élevé, flexibilité en matière de combustibles, émissions faiblement polluantes) sont les raisons majeures de ...

Incinération ; Traitement des déchets

... Lire [+]

V

- n° 178 - pp.39-43

A un moment où la diabolisation de l'incinération des déchets est à son paroxysme, il est bon de rappeler qu'il est peu de sources de pollution atmosphérique qui soient réglementairement si bien encadrées et qui aient fait l'objet de développements technologiques aussi poussés et éprouvés. Tous les polluants connus peuvent aujourd'hui être traités de manière à respecter les normes les plus sévères. Certes beaucoup d'incinérateurs ne sont pas encore équipés des traitements les plus performants. Ils ne sont d'ailleurs pas pour autant forcément hors-la-loi (cas des unités de petite capacités), et même s'il est également vrai qu'un certain nombre d'installation de plus de 6t/h ont pris du retard sur leur mise en conformité avec la réglementation de 1991, la majorité d'entre elles est aujourd'hui en règle." (commentaire Environnement et Technique)
A un moment où la diabolisation de l'incinération des déchets est à son paroxysme, il est bon de rappeler qu'il est peu de sources de pollution atmosphérique qui soient réglementairement si bien encadrées et qui aient fait l'objet de développements technologiques aussi poussés et éprouvés. Tous les polluants connus peuvent aujourd'hui être traités de manière à respecter les normes les plus sévères. Certes beaucoup d'incinérateurs ne sont pas ...

Traitement des déchets ; Incinération ; Polluant ; EPURATION DES FUMEES

... Lire [+]

V

- n° 178 - pp.49-54

La troisième conférence des parties sur le climat, qui s'est déroulée à Kyoto en décembre 1997 a réuni 159 états. Ceux-ci ont adopté le principe d'une réduction globale d'ici 2008-2012 de 5,2 % des émissions de six gaz à effet de serre (GES) par rapport au niveau de 1990 pour les pays industrialisés. Les gaz concernés sont le dioxyde de Carbone (CO2), le méthane (CH4), l'oxyde nitreux (N2O), les hydrofluorocarbones (HFC), les hydrocarbures perfluorés (PFC) et l'hexafluorure de soufre (SF6). L'Union européenne, la Bulgarie, l'Estonie, le Lettonie, le Lituanie, la République Tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et la Suisse réduiront de 8% leurs émissions, le Japon, le Canada, la Hongrie et la Pologne de 6%, les Etats-Unis de 7%, la Croatie de 5%, la Russie, l'Ukraine et la Nouvelle Zélande obtenant une simple stabilisation, la Norvège une augmentation de 1%, l'Australie de 8% et l'Islande de 10%. Le principe de création de permis négociables ou droits à polluer a été retenu, mais les modalités et l'encadrement n'en seront définis qu'ultérieurement, en novembre 1998 à Buenos Aires. (commentaire Environnement et Technique)
La troisième conférence des parties sur le climat, qui s'est déroulée à Kyoto en décembre 1997 a réuni 159 états. Ceux-ci ont adopté le principe d'une réduction globale d'ici 2008-2012 de 5,2 % des émissions de six gaz à effet de serre (GES) par rapport au niveau de 1990 pour les pays industrialisés. Les gaz concernés sont le dioxyde de Carbone (CO2), le méthane (CH4), l'oxyde nitreux (N2O), les hydrofluorocarbones (HFC), les hydrocarbures ...

EFFET DE SERRE ; GAZ ; Continent Asiatique ; Union Européenne ; Etats Unis d'Amérique ; Australie

... Lire [+]

V

- n° 179 - pp.36-41

Pour son édition 98, le Colloque annuel Qualibio, organisé habituellement à Paris, a choisi la région Limousin pour aborder de front les questions de protection de l'environnement et de la santé, soulevées par les rejets hospitaliers. Un partenariat a réuni Accès Qualibio, fondateur de ce rendez -vous annuel, à l'Ecole nationale supérieure d'ingénieurs de Limoges (Ensil-Université de Limoges) et à l'Office International de l'eau. L'article aborde la nouvelle réglementation pour gérer de façon appropriée la lutte contre les risques infectieux liés aux déchets hospitaliers (et rejets). Puis les auteurs décrivent les caractéristiques des effluents hospitaliers et des dangers qui'ils représentent compte tenu de l'importance des substances spécifiques. La limite technique de la capacité d'épuration de ce type de rejets est également soulignée. Enfin, les auteurs concluent en apportant des précisions sur les conditions de raccordement au réseau d'assainissement communal des établissements de soins et par des porpositions pour une démarche d'assurance qualité.
Pour son édition 98, le Colloque annuel Qualibio, organisé habituellement à Paris, a choisi la région Limousin pour aborder de front les questions de protection de l'environnement et de la santé, soulevées par les rejets hospitaliers. Un partenariat a réuni Accès Qualibio, fondateur de ce rendez -vous annuel, à l'Ecole nationale supérieure d'ingénieurs de Limoges (Ensil-Université de Limoges) et à l'Office International de l'eau. L'article ...

Déchets ; DECHET HOSPITALIER ; OFFICE INTERNATIONAL DE L'EAU ; Risque sanitaire ; REJET EN COURS D'EAU ; ASSAINISSEMENT

... Lire [+]

V

- n° 179 - pp.45-50

De par leur spécificité, les déchets de chantier du bâtiment, évalués à 25 millions de tonnes par an, ne s'inscrivent ni dans la catégorie des déchets ménagers, ni dans celle des déchets industriels. Or jusqu'à présent, l'action des pouvoirs publics s'est surtout orientée vers l'élimination de ces deux catégories de déchets, mettant les entreprises de bâtiment dans des situations difficiles : fermeture des décharges communales, problèmes pour trouver des lieux d'élimination, mais aussi et surtout, augmentation importante des coûts d'élimination. Pour faire face à cette situation, les professionnels du bâtiment et la Fédération nationale du bâtiment (FNB) s'organisent pour permettre la création de structures de gestion afin d'éliminer les déchets du bâtiment à un coût optimisé. Des opérations pilotes, tels que les chantiers verts, sont également réalisées, en vue de déduire l'impact des chantiers sur l'environnement par une meilleure gestion des déchets.
De par leur spécificité, les déchets de chantier du bâtiment, évalués à 25 millions de tonnes par an, ne s'inscrivent ni dans la catégorie des déchets ménagers, ni dans celle des déchets industriels. Or jusqu'à présent, l'action des pouvoirs publics s'est surtout orientée vers l'élimination de ces deux catégories de déchets, mettant les entreprises de bâtiment dans des situations difficiles : fermeture des décharges communales, problèmes pour ...

Gestion des déchets ; MISE EN DECHARGE ; DECHET INDUSTRIEL ; DECHET DE CHANTIER

... Lire [+]

V

- n° 179 - pp.51-54

" Longtemps confinés dans un unirss informatique complexe du fait de la partiicularité des informations géographiques, les systèmes d'information géographique (SIG) ont connu depuis quelques années une évolution très rapide vers une gamme de produist élargis, allant de la station de trvail au produit bureautique, permettant à chacun d'adapter son choix à ses besoins. Le SIG devient ainsi un outil banal d'aide à la décision, la gestion, la prévention, la gestion de crise, l'analyse du retour d'expérience... Sa mise en place est également souvent l'occasion d'une modernisation des procédures de traitement de l'information et d'une modification des organisations vers une meilleure circulation de l'information, favorisées par le développement de l'utilisation d'Internet et de sa déclinaison Intranet au sein des organisations. Parmi les nombreux domaines d'utilisation des SIG, l'environnement s'affirme clairement comme l'un des principaux marchés, avec un nombre d'applications proprement inimaginable : surveillance de la qualité de l'air ou de l'eau, gestion des risques d'inondation, d'incendie de forêt, d'accident industriel, gestion de tournées de ramassage d'ordures, aménagement urbain, etc."
" Longtemps confinés dans un unirss informatique complexe du fait de la partiicularité des informations géographiques, les systèmes d'information géographique (SIG) ont connu depuis quelques années une évolution très rapide vers une gamme de produist élargis, allant de la station de trvail au produit bureautique, permettant à chacun d'adapter son choix à ses besoins. Le SIG devient ainsi un outil banal d'aide à la décision, la gestion, la ...

Accident technologique ; Gestion de l'environnement ; Communication de crise ; Gestion de crise ; Qualité de l'air ; Incendie ; Forêt ; Feu de forêt ; Risque naturel ; Système d'information géographique : SIG ; Aménagement du territoire ; Qualité de l'eau

... Lire [+]

V

- n° 366 - p. 22

Les résultats de la seconde phase de l'action nationale de recherche et de réduction des rejets de substances dangereuses dans les eaux (RSDE) ont été publiés. Les métaux, et en particulier le zinc arrivent en tête des substances mesurées.

ZINC ; REJET EN COURS D'EAU ; STATION D'EPURATION

... Lire [+]

V

- n° 182 - pp.37-42

L'augmentation du taux c'équipement des collectivités en stations d'épuration et la sévérité des normes de rejet d'eaux usées en mileu naturel entraînent une forte croissance de la production des boues. Les deux filières traditionnelles d'évacuation, qui traitaient en 1997 plus de 80% de la quantité produite, subissent de profondes mutations : la mise en décharge (25% des tonnages) est sans doute condamnée à disparaître d'ici trois ans, et la valorisation agricole (60% des tonnages) est soumise à une législation récente très stricte et devient donc moins réalisable. L'incinération des boues devrait donc connaître un fort développement, de manière spécifique ou combinée avec d'autres produits (déchets ménagers par exemple).
L'augmentation du taux c'équipement des collectivités en stations d'épuration et la sévérité des normes de rejet d'eaux usées en mileu naturel entraînent une forte croissance de la production des boues. Les deux filières traditionnelles d'évacuation, qui traitaient en 1997 plus de 80% de la quantité produite, subissent de profondes mutations : la mise en décharge (25% des tonnages) est sans doute condamnée à disparaître d'ici trois ans, et la ...

BOUES ; TRAITEMENT DES EAUX USEES ; Incinération ; MISE EN DECHARGE ; STATION D'EPURATION ; DECHETS DES MENAGES ; REJET EN COURS D'EAU ; ORDURE MENAGERE

... Lire [+]

V

- n° 186 - pp.48-51

Quel est le point commun entre l'opération "Force alliée" en Yougoslavie et les grands dossiers d'environnement, et de santé publique comme l'effet de serre, la pollution atmosphérique en milieu urbain, la destruction des plates-formes pétrolières, la potabilité de l'eau ou encore la construction d'une autoroute? L'opinion publique sur ces sujets politiques est un enjeu que se disputent divers groupes d'influence : les institutions internationales ou nationales, les collectivités locales, les entreprises ou encore les associations militantes. Selon, Pascal Delannoy, directeur de la rédaction de France Info, les acteurs de l'environnement ont compris l'intérêt des médias : il faut faire preuve de la plus grande vivgilance car ce domaine est exposé à la manipulation. L'information devient donc un combat, même s'il est encore très protégé de la lumière. Le média en est le théâtre privilégié et la publicité, la propagande, l'intoxication et la désinformation en sont les armes. Vladimir Volkoff, dans son dernier ouvrage dresse un état des lieux des techniques de cet art particulier. Le constat est noir mais les responsables opérationnels, qu'ils soient privés ou publics, ne peuvent ignorer la question qu'il soulève et les réponses qu'il appelle. L'article analyse son ouvrage en 11 points.
Quel est le point commun entre l'opération "Force alliée" en Yougoslavie et les grands dossiers d'environnement, et de santé publique comme l'effet de serre, la pollution atmosphérique en milieu urbain, la destruction des plates-formes pétrolières, la potabilité de l'eau ou encore la construction d'une autoroute? L'opinion publique sur ces sujets politiques est un enjeu que se disputent divers groupes d'influence : les institutions inte...

Santé ; Maire ; Etat ; EFFET DE SERRE ; Communication de crise ; Politique de l'environnement

... Lire [+]

V

- n° 364 - p. 8

7 polluants atmosphériques sur les 12 réglementés présentent en 2015 des dépassements des normes sanitaires de qualité de l'air.

Ozone ; Qualité de l'air

... Lire [+]

V

- n° 197 - p. 46 à 49

"L'évaluation détaillée des risques sanitaires a pour objet de quantifier les risques que présentent, vis à vis des futures populations usagères d'un site, les polluants rencontrés en sous-sol et attribuables en principe aux activités exercées anciennement sur ce site. Elle suppose la quantification des risques présentés par le site pour la santé, c'est-à-dire de la probabilité que les éléments polluants présents sur le site puissent avoir des conséquences pour la santé humaine, ainsi que celle de l'exposition, c'est-à-dire la probabilité que la santé d'une personne exposée à cette pollution soit atteinte. ..."
"L'évaluation détaillée des risques sanitaires a pour objet de quantifier les risques que présentent, vis à vis des futures populations usagères d'un site, les polluants rencontrés en sous-sol et attribuables en principe aux activités exercées anciennement sur ce site. Elle suppose la quantification des risques présentés par le site pour la santé, c'est-à-dire de la probabilité que les éléments polluants présents sur le site puissent avoir des ...

Pollution ; Santé ; Site pollué ; Polluant ; POPULATION ; Risque sanitaire

... Lire [+]

V

- n° 197 - p. 50 à 53

"Le droit de l'environnement a évolué rapidement depuis l'adoption de la loi n° 96-1236 du 30-12-1996 sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie. Ainsi, il est aujourd'hui évident que l'étude d'impact d'un projet sur l'environnement, sans prendre l'homme et sa santé en considération, n'a qu'un faible intérêt, car la santé et l'environnement sont indissociables. Les institutions se préoccupent désormais de cette liaison, aussi naît la nécessité d'établir un lien entre l'étude d'impact et l'étude détaillée des risques (EDR) au regard des mesures des effets d'un projet sur la santé ; l'une et l'autre impliquant nécessairement la réalisation de évaluation des risques sanitaires (ERS)."
"Le droit de l'environnement a évolué rapidement depuis l'adoption de la loi n° 96-1236 du 30-12-1996 sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie. Ainsi, il est aujourd'hui évident que l'étude d'impact d'un projet sur l'environnement, sans prendre l'homme et sa santé en considération, n'a qu'un faible intérêt, car la santé et l'environnement sont indissociables. Les institutions se préoccupent désormais de cette liaison, aussi naît la ...

Energie ; Santé ; Environnement ; Installation classée pour la protection de l'environnement ; DROIT DE L'ENVIRONNEMENT ; LOI SUR L'AIR DU 30/12/96

... Lire [+]

V

- n° 202 - p. 27 à p. 32

Les exploitants de centres de stockage de déchets de classe 1 et 2 ont l'obligation d'assurer le suivi de leurs sites sur une période de 30 années suivant l'arrêt de l'exploitation. Pour couvrir les dépenses liées à la réhabilitation des sites et à leur suivi au cours de cette période, ils doivent désormais constituer au cours de la phase d'exploitation des garaties financières. ... Egalement une interview du Directeur Général de France Déchets, M. Bruno BERNARD : le suivi à long terme des décharges.
Les exploitants de centres de stockage de déchets de classe 1 et 2 ont l'obligation d'assurer le suivi de leurs sites sur une période de 30 années suivant l'arrêt de l'exploitation. Pour couvrir les dépenses liées à la réhabilitation des sites et à leur suivi au cours de cette période, ils doivent désormais constituer au cours de la phase d'exploitation des garaties financières. ... Egalement une interview du Directeur Général de France Déchets, ...

Déchets ; France ; MISE EN DECHARGE ; SITE DE STOCKAGE ; Surveillance ; Centre-Val-de-Loire ; DECHETS INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX ; MACHEFER ; Traitement des déchets

... Lire [+]

Mes paniers
Aucun panier créé

0


Z